Veuillez patienter pendant que nous traitons votre requête
Veuillez patienter...

Lucinda Childs

Vehicle (performance)

Lucinda Childs, Vehicle (video)
Lucinda Childs, Vehicle (video)
Lucinda Childs, Vehicle Lucinda Childs, Vehicle Lucinda Childs, Vehicle
Performance (a) présentée dans le cadre de 9 Evenings: Theatre and Engineering, The 69th Regiment Armory, New York, N.Y., États-Unis, 16-23 octobre 1966.

Concepteur technologique : Peter Hirsch

Interprètes :
William Davis; Alex Hay; Lucinda Childs

Diapositives : Les Levine

Conception des éclairages : Jennifer Tipton; Beverly Emmons (assistante)

Dans Vehicle, Lucinda Childs met en parallèle une série de situations où se révèlent les qualités et les limites de chaque élément non statique sur le plateau (décors, accessoires, danseurs). Pour ce faire, un sonar intercepte tous les mouvements de façon égale, sans distinguer les objets et les interprètes. Ces données sont traitées par ce dispositif afin de générer le tissu sonore, ainsi que moduler les sources d’éclairage. Childs réduit également sa partition chorégraphique à des actions simples et répétitives : oscillation de seaux, animation d’un cube en plexiglas suspendu à une structure, etc. Enfin, un interprète occupe simultanément ce système technologique et l’espace scénique en circulant sur le plateau dans un véhicule soulevé à quelques centimètres du sol (1).

Premier moment : Pendant approximativement 10 minutes (2), un cube en plexiglas de 18 X 18 pouces est suspendu à un échafaudage et mû par un ventilateur qui le fait tourner sur lui-même (b). Trois projecteurs lumineux sont allumés un à un pour tripler graduellement les ombres portées du cube en mouvement sur l’écran de gauche. Par la suite, Childs déplace le cube afin qu’il se trouve cette fois devant l’écran de droite. Elle y insère alors une ampoule qui projette corollairement un autre spectre lumineux (le cube est toujours propulsé par le ventilateur) (c).

Deuxième moment : Alex Hay et William Davis accrochent trois seaux rouges contenant également des ampoules au centre de l’échafaudage. Childs prend place dans cette structure et anime ensuite ces seaux d’un mouvement d’oscillation continu (d), (e), (f), (g), (h), (i), (j), (k), (l), (m). Le rayon du sonar Doppler (de 70 kHz) balaie une longueur de 20 pieds et une largeur se situant approximativement entre la taille de Childs et ses épaules (3), (n), (o). Les sources lumineuses émises depuis les seaux et le cube de plexiglas croisent ce rayon tout en produisant des ombres sur l’écran central. L’écran droit reçoit l’image des ondes captées par le sonar et converties en signal vidéo (grâce à un oscilloscope) (p), (q), (r). Pendant ce temps, Alex Hay se meut dans l’espace de l’Armory avec le « Ground Effect Machine » (4), soulevant son corps à quelques pouces du sol par coussin d’air (s), (t). Dans sa trajectoire, Hay est secondé de William Davis qui maintient la plate-forme en place. Des bruits (assez proches de chuintements) sont générés par le passage de l’information entre les sources lumineuses et le Sonar, ainsi que par le vrombissement des moteurs d’aspirateur sous le « G.E.M » (on entend également un crissement lorsque le module frôle la surface du sol). Simultanément, la chaîne de radio WQXR émet en direct des sons intermittents (inaudibles pour les spectateurs) qui font s’allumer et s’éteindre l’ampoule dans l’habitacle du « G.E.M. », celles des seaux et du cube de plexiglas (u), (v), (w), (x), (y), (z).

Troisième moment (absent des captations filmiques) : A la vingtième minute, 45 diapositives couleur des seaux sont projetées sur l’écran central. La première séquence représente uniquement leurs ombres. Elle est suivie d’une succession d’images reproduisant leur mouvement de façon saccadée, à la manière d’une série d’arrêts sur photogrammes. La durée de chacune des performances est d’approximativement 25 minutes.

[Sources documentaires...]

Lucinda Childs, Vehicle Lucinda Childs, Vehicle Lucinda Childs, Vehicle Lucinda Childs, Vehicle Lucinda Childs, Vehicle Lucinda Childs, Vehicle Lucinda Childs, Vehicle Lucinda Childs, Vehicle Lucinda Childs, Vehicle Lucinda Childs, Vehicle Lucinda Childs, Vehicle Lucinda Childs, Vehicle Lucinda Childs, Vehicle Lucinda Childs, Vehicle Lucinda Childs, Vehicle Lucinda Childs, Vehicle Lucinda Childs, Vehicle Lucinda Childs, Vehicle Lucinda Childs, Vehicle Lucinda Childs, Vehicle Lucinda Childs, Vehicle Lucinda Childs, Vehicle


Vincent Bonin © 2006 FDL

(1) Paragraphe rédigé d’après l’énoncé d’intention de Lucinda Childs dans le programme. Voir : 9 Evenings: Theatre and Engineering, sous la direction de Pontus Hultén et Frank Königsberg, [New York], Experiments in Art and Technology; The Foundation for Contemporary Performance Arts, [1966]. p.[3].

(2) Les données sur le minutage et la durée des performances sont fournies dans la description de Lucinda Childs rédigée en 1966, et publiée en 1973 (sous une forme remaniée) dans un article de Artforum. Voir : Manuscript, 1966 (1972-1973): I Artists: B. Lucinda Childs, “Vehicle” / Harriet DeLong; Simone Forti-Whitman; Billy Klüver. Experiments in Art and Technology. Records, 1966-1993, Research Library, The Getty Research Institute, Los Angeles, California (940003), Box 1, file 12. et Childs, Lucinda, « Lucinda Childs: a portfolio », Artforum, Vol. XI, no. 6 (Feb. 1973). p.50-56.

(3) Voir la fiche du « Sonar Doppler »

(4) Voir la fiche du « Ground Effect Machine »