Veuillez patienter pendant que nous traitons votre requête
Veuillez patienter...

Projet REZDM

Programme – Résilience Environnementale

La Fondation Daniel Langlois (FDL) a créé un nouveau programme chapeautant des projets dédiés à la résilience environnementale désigné Programme de Résilience Environnementale.

Dans le cadre de ce programme, des projets de résilience environnementale spécifiques à certains pays ou domaines d’applications auront leur propre nom, leur propre logo et leur propre présence sur le Web. Les trois premières lettres formant le logotype de chaque projet sont les mêmes – REZ pour la résilience – tandis que les deux dernières lettres représentent le code international (l'abréviation) du pays où les projets seront implémentés.

Le premier projet de ce programme, Résilience Dominica, sera implémenté à la Dominique dont le code de pays est DM et sera donc identifié par le logotype REZDM.

Les logos des projets de ce programme sont quant à eux composés de symboles alchimiques représentant les éléments fondamentaux Air Air Terre Terre Feu Feu Eau Eau. Ces symboles sont sélectionnés et combinés pour créer le logo de chaque projet en fonction des principaux défis environnementaux affectant la région associée à chaque projet.

Pour le projet REZDM, le logo est composé des symboles alchimiques représentant Eau Air Terre avec la combinaison résultante du logo et du logotype comme suit :

REZDM


Projet Résilience DominicaREZDM

Prémices du projet

Le cyclone tropical Maria, un ouragan de catégorie cinq avec des vents de plus de 250 km/h, a touché le pays de la Dominique le 18 septembre 2017 avec des conséquences désastreuses. La majeure partie du pays a été dévastée, la tempête ayant détruit ou gravement endommagé la majorité des infrastructures publiques essentielles ainsi que de nombreuses habitations. En quelques heures seulement les habitants de la région sont passés d'une vie normale à une existence de survie au milieu des ruines de leur habitation, sans toit pour les protéger des éléments et avec la perte complète des services essentiels, tels que l'eau courante, l'électricité et les télécommunications. En raison de l'étendue des dégâts causés par la tempête, les conditions de vie normale préexistantes des habitants ne sont pas prévues être rétablies avant des mois et dans plusieurs cas, des années à venir.

Même si des catastrophes naturelles cataclysmiques surviendront toujours et entraîneront des destructions matérielles importantes, ce en particulier dans la région des Caraïbes qui est sujette à de fortes tempêtes tropicales, il existe aujourd’hui plusieurs technologies permettant d’éviter que les catastrophes naturelles à grande échelle n’entraînent automatiquement une destruction telle que la qualité de vie des habitants en soit affectée si totalement, les forçant à émigrer ou à vire dans des conditions de vie précaires et malsaines pendant de longues périodes de temps.

Portée du projet

L'objectif du projet REZDM est de fournir un soutien aux communautés de la Dominique dans leurs efforts actuels de reconstruction en mettant l'accent sur la résilience à long terme aux effets dévastateurs des catastrophes naturelles comme l'ouragan Maria. L'objectif du projet est de rechercher, définir, concevoir et mettre en œuvre des solutions et des interventions technologiques réalistes et viables qui amélioreront la qualité de vie des habitants suite à des catastrophes naturelles tout en renforçant leur résilience aux défis environnementaux futurs et changeants.

Afin d’avoir rapidement un impact, le projet REZDM concentrera ses efforts initiaux dans le village de Soufrière, avec une possible expansion dans les villages de Scotts Head et Galion, tous situés dans le sud de l'île qui est une des régions les plus sévèrement affectées par l'ouragan Maria.

Une équipe REZDM locale implantée en Dominique fait partie des prérequis du projet afin d'assurer que le travail de recherche et les interventions seront évalués sur place et en pleine connaissance de la réalité de l'environnement dans lequel le projet opèrera et ou les actions seront mises en œuvre.

L'équipe in situ sera composée d'un gestionnaire de projet contractuel qui travaillera avec des consultants locaux et des employés locaux à temps partiel embauchés selon les exigences de chaque intervention. Le chef de projet répondra directement à la Fondation Daniel Langlois, l'organisation qui mène le projet et qui est sa principal voie de financement.

Afin de s'assurer que le projet sera en mesure d'atteindre ses objectifs, l'équipe REZDM analysera les contraintes sous lesquelles le projet peut fonctionner afin d’être efficace dans l'accomplissement de sa mission en Dominique, en tenant compte des lois locales, du monopole de production et de distribution d'électricité (DOMLEC) et d'autres entités gouvernementales ou non gouvernementales ou des individus qui pourraient collaborer ou être des promoteurs du projet.

Financement du projet

Des démarches de collecte de fonds directement par l'entremise de la Fondation Daniel Langlois ou par d'autres moyens auront lieu pour supporter les coûts associés au projet.

La Fondation Daniel Langlois accordera également des dons à certains des résidents ou organismes locaux qui ont été les plus touchés par l'ouragan Maria. Les subventions serviront à faciliter l'accès des résidents aux technologies d’autosuffisance proposées dans le cadre du projet REZDM.

© 2017 FDL