Veuillez patienter pendant que nous traitons votre requête
Veuillez patienter...

Motion Music Machine (Sonar)

Outil

Lucinda Childs, Vehicle
Identification de l’outil

Nom de l’outil : Motion Music Machine
Nom alternatif : Doppler Sonar
Date de conception : 1966
Concepteur : Peter Hirsch, Manfred Schroeder

Notice historique

Le sonar a été mis au point par Langevin en 1917. Il permet de transmettre et de recevoir de l'information à travers le milieu marin. L'objectif essentiel (la catastrophe du Titanic est alors dans tous les esprits) est la détection des obstacles immergés.

Le sonar Doppler est le premier projet mentionné, dès février 1966, dans la liste établie lors des rencontres entre artistes et ingénieurs. (1) C'est Manfred Schroeder, alors directeur du laboratoire « Acoustics, Speech and Mechanics » chez Bell Labs, qui propose cette solution : « Je me suis impliqué parce que je connais bien les effets sonores. L’acoustique est ma spécialité, et je voulais, ici, intégrer des effets acoustiques dans ces performances. La danseuse Lucinda Childs cherchait à traduire des mouvements corporels directement en sons, pour pouvoir créer son propre accompagnement musical pendant une danse. On lui a proposé un dispositif qui reflétait les ondes ultrasoniques de son corps avant de les convertir en son audible. Je me suis inspiré de travaux que j’avais faits des années auparavant sur la stabilisation de systèmes de sonorisation et la rétroaction acoustique du bloc micro/haut-parleur, produisant dans certaines conditions des bruits de sifflement ou de chantonnement. Ces sons n’étaient pas très intéressants. Mais nous avions découvert que cela produisait toutes sortes de sons singuliers si on faisait ce qu’il fallait et s’il entrait des gens dans la pièce. Lorsque Mlle Childs a fait sa demande, je me suis souvenu de ces travaux. Mais ils nécessitaient un concept artistique pour être satisfaisants et agréables. (2) » Le sonar Doppler, renommé « Motion Music Machine », est par la suite mis en œuvre par Peter Hirsch, spécialiste du son en milieu marin.

Description de l’outil

Le sonar Doppler est composé d'un émetteur d'ultrasons à haute fréquence et d'un récepteur.

Liste brève des matériaux

Émetteur d'ultrasons et récepteur.

Liste des composants

Émetteur d'ultrasons et récepteur.

Mode opératoire

Un émetteur produit des ondes sonores sous forme d'impulsions d'une durée de quelques millisecondes. La fréquence de ces ondes n'est pas audible pour l'oreille humaine. Lorsqu'un objet en mouvement fait obstacle à la propagation des ondes, celles-ci sont réfléchies et reviennent vers le récepteur du sonar, placé à côté de l'émetteur. On entend ainsi la différence proportionnelle entre les fréquences émises et les fréquences reçues, en fonction de la vitesse de l'objet ou du corps en mouvement (effet Doppler). L'émetteur est installé de sorte à envoyer un faisceau placé entre la taille et les épaules du performeur. Les mouvements des bras, du torse et de différents objets (cube en plexiglas et trois seaux) suspendus à une structure métallique interfèrent avec les ondes sonores émises selon différents angles et différentes vitesses.

Effets

Production de sons en fonction des mouvements du corps et des objets.

Documents consultés 

9 Evenings: Theatre and Engineering, sous la direction de Pontus Hultén et Frank Königsberg. [New York], Experiments in Art and Technology: The Foundation for Contemporary Performance Arts, [1966]. [12] p.

Manuscript, 1966 (1972-1973) : I Artists : B. Lucinda Childs, “Vehicle” / Harriet DeLong; Julie Martin; Simone Whitman-Forti; Billy Klüver. Experiments in Art and Technology Records, 1966-1993, Research Library, The Getty Research Institute, Los Angeles, California (940003), Box 1, file 12.

Chids, Lucinda, « Lucinda Childs : a portfolio », Artforum, Vol. XI, no. 6 (Feb. 1973). p.50-56.

Entretien avec Per Biorn / produit par la fondation Daniel Langlois pour l'art, la science et la technologie; interviewers : Vincent Bonin, Éric Legendre, Julie Martin, tourné le 25 août 2004, 4 vidéocassettes (3 h, 45 min) : copie-maîtresse, coul., son, Mini-DV. Entretien réalisé le 25 août 2004 à Berkeley Heights (N.J., États-Unis). VID 00031593 / M.

« Projects for Stockholm festival », E.A.T. News, vol. 1, no. 2 (June 1, 1967), p.12-18.

« Art and science: two worlds merge », Bell Telephone Magazine, vol. 46, no. 6 (Nov./Dec. 1967), p.12-19.

Vincent Bonin © 2006 FDL

(1) « Projects for Stockholm festival », E.A.T. News, vol. 1, no. 2 (June 1, 1967), p.12.

(2) « Art and science: two worlds merge », Bell Telephone Magazine, vol. 46, no. 6 (Nov./Dec. 1967), p.15-16.