Veuillez patienter pendant que nous traitons votre requête
Veuillez patienter...

Ray Thomas

C.O.R.P.S.E. (Corporate Organism Replication and Patterning in a Simulated Ecosystem)

La fondation soutient le développement de C.O.R.P.S.E. (Corporate Organism Replication and Patterning in a Simulated Ecosystem), jeu électronique accessible en ligne pour un ou plusieurs participants. L'interface sera conçue par Ray Thomas, l'un des chefs de file du collectif, en collaboration avec une équipe de programmeurs et des membres de ®™ark (RTMArk). Une fois achevé, le jeu sera téléchargeable depuis le site de ®™ark (1) et disséminé dans les groupes de discussion sur Internet.

Fidèle à l'entreprise critique et subversive amorcée depuis 1993 par le truchement de nombreuses interventions qui ont fait connaître ce collectif d'artistes à l'échelle internationale, ®™ark aura de nouveau comme cible l'existence hégémonique des grandes corporations américaines. Cette fois, ®™ark concevra un jeu électronique qui permettra de moduler la croissance des corporations à la manière d'organismes biologiques dans des écosystèmes complexes. Sans faire fi de la dose d'humour et d'ironie qui a toujours caractérisé les projets de ®™ark, C.O.R.P.S.E. sera une plate-forme éthique pour pallier à la souveraineté contemporaine de l'économie sur le domaine social et politique.

Dans la description de projet empruntant la forme rhétorique du manifeste, ®™ark trace des analogies entre la figure de l'organisme vivant qui prolifère librement, et les corporations dont la raison d'être est d'accroître de façon exponentielle le capital de leurs actionnaires. (2) Le terme corporation désigne un ensemble d'individus qui agissent dans un intérêt économique commun sous le couvert d'un contrat social et légal. Les corporations existent à titre d'entités indépendantes, soumises à leurs propres lois, souvent aux dépens de la survie du concept de bien commun. Bien qu'elles aient des besoins vitaux plus simples que ceux d'organismes vivants, elles n'en sont pas moins soumises à des déterminants environnementaux (chute des devises, cours de la bourse) qui en déterminent la croissance. Les généticiens sont désormais en mesure d'infléchir l'évolution d'écosystèmes complexes par la modification des algorithmes génétiques des organismes biologiques qui les composent. ®™ark suggère qu'il est possible d'appliquer au mouvement des corporations un modèle légal fictif inspiré des découvertes récentes en matière de vie artificielle et de biotechnologie.

Dans l'univers ludique de C.O.R.P.S.E., le participant appliquera des lois pour régir l'évolution d'entités biologiques fictives associées métaphoriquement aux mouvements des corporations. Calqué sur le modèle du jeu vidéo en vie artificielle où un joueur détermine une série de paramètres associés à des objets (attributs de personnages, données environnementales) dont il mesure ensuite les effets dans un environnement simulé, C.O.R.P.S.E. fera office de laboratoire pour forger un modèle économique alternatif. Lorsque le participant modulera le cours de l'évolution de son écosystème virtuel, les changements opérés permettront de visualiser les conséquences réelles de gestes semblables dans la sphère socio-économique.

Tablant sur le battage médiatique produit par ses projets antérieurs et profitant des ressources de diffusion d'Internet, ®™ark espère disséminer le jeu dans des contextes variés et ainsi atteindre un vaste auditoire non rompu aux pratiques de l'art contemporain.

La débâcle récente d'Enron a considérablement modifié l'opinion publique sur le libéralisme à outrance. Dans cette conjoncture d'événements où la discussion est désormais possible, ®™ark croît qu'un outil de visualisation permettant de mesurer les effets du peu de lois régissant le comportement des grandes corporations est à propos.

Vincent Bonin © 2002 FDL

(1) http://www.rtmark.com

(2) Ces réflexions sont tirées de la description du projet envoyée à la fondation Daniel Langlois en 2002.