Musique électroacoustique latino-américaine

alcides lanza, penetrations VII (1972-III), 1972
[(part 2 of the) trilogy]
(Argentine)



Durée de l'enregistrement : 15 min 41 s.
Instruments : Pour actrice/chanteuse et sons électroniques
Réalisé à : Studio du compositeur (Studio SHELAN) et EMS de l'université McGill. Montréal, QC, Canada.
Remarques : Meg Sheppard, actrice/chanteuse; alcides lanza, électroniques.

Autres ressources disponibles :
- Biographie de alcides lanza
- Compositions par alcides lanza

À propos de cette composition :

Trilogy [ekphonesis V-penetrations VII-ekphonesis VI] est une soirée de théâtre musical pour actrice-chanteuse, sons et extensions électroniques, avec synthetiseurs audionumériques et jeux de lumière. Trilogie, un cycle de chansons autobiographiques, évoque la jeneusse du compositeur, sa conscience politique grandissante et le mûrissement de sa pensée. Cette pièce utilise un grand nombre de textes en plusieurs langues, passant librement de l'anglais au francais et à l'espagnol, ainsi qu'à des langues imaginaires. Ce cycle de chansons illustre la recherche par le compositeur de nouvelles façons d'écrire pour voix et instruments électroniques.

ekphonesis V [1979-I] traduit l'intérêt constant du compositeur pour les "souvenirs". Cette oeuvre explpore la "bibliothèque" des souvenirs, des réflexions, des pensées et des idées que rencontrerait la soliste si elle pouvait s'introduire dans le cerveau du compositeur. Pendant ce "voyage intérieur", la "touriste" fait face à la fois aux souvenirs du compositeur et aux siens. ekphonesis V explore la jeneusse de lanza, et ses relations avec son tuteur [son oncle Velmiro Ayala Gauna, écrivain argentin connu] et sa grand-mère, ainsi que le souvenir du grand-père [qu'il n'a jamais connu].

penetrations VII [1972-III], la version de chambre de penetrations VI, trascende la mémoire individuelle vers la mémoire collective de l'humanité. Cette pièce traite de la communication…et de son absence. L'exécutante est à la fois enfant et femme, éprouvant tous les souvenirs de l'humanité. La haine et le mal accumulés au cours de l'histoire humaine deviennent accablants, provoquant l'effondrement de l'interprète. Toutefois, la pièce se termine par une renaissance de l'espoir, que les enfants nous inspirent constamment, et par une invitation à "écouter".

ekphonesis VI [1988-I] a été écrite en étroite collaboration avec Meg Sheppard et clôt le cycle de chansons autobiographiques commencé par alcides lanza en 1972. Cette pièce approfondit les idées dejà présentées dans ekphonesis V and penetrations VII, en particulier l'importance de la mémoire et le besoins d'une meilleure communication entre les êtres humains. Elle insiste par ailleurs sur l'importance des enfants dans la promotion de l'ouverture d'esprit et de la générosité parmi nous. La bande de cette pièce reproduit les voix enregistrées de Adriana, de Antonio et de Emily Sheppard-lanza.

Les trois pièces de la Trilogie on été écrites pour Meg Sheppard et lui sont dédicacées.
ekphonesis V et VI on été réalisées au Studio Shelan [Montréal] et comandées par Meg Sheppard - ekphonesis V grâce à une subvention du Conseil des Arts du Canada. Penetrations VII a été realisée au Studio de musique électroacoustique de l'Université McGill [Montréal] et au studio du compositeur à Berlin [Allemagne] grâce à une commande du Festival de Donaueschingen.

Trilogie fut créée le 19 avril 1989 à la Salle Pollack, à Montréal.
ekphonesis V fut créée le 15 avril 1982 à l'occasion du Festival of Pan-American Contemporary Music au Mandeville Theater, UCSD, San Diego [ÉU]. Enfin, penetrations VII fut créée le 23 mars 1973 à Fylkingen, Stockholm, [Suède].

ekphonesis V et penetrations VII comportent des textes du compositeur. Dans ekphonesis VI, le compositeur met en musique des poèmes de Norbert Ruebsaat, W. B. Yeats et Robert Frost.

Document lié :

Table des matières :