Veuillez patienter pendant que nous traitons votre requête
Veuillez patienter...

Fonds Steina et Woody Vasulka

Steina et Woody Vasulka, circa 1980
Steina, circa 1976 Steina, circa 1976 Steina, Orbital Obsessions, 1977
Steina et Woody Vasulka, Solo for 3, 1974 (extrait) (video)
Steina et Woody Vasulka, Telc, 1974 (extrait) (video)
Les Vasulkas dans leur studio à Buffalo, 1978 Steina dans le studio des Vasulkas à Buffalo, circa 1975 Jeffrey Schier dans le studio des Vasulkas à Buffalo, circa 1978 Les Vasulkas dans leur atelier à Buffalo, 1977 Steina et Woody Vasulka, Solo for 3, 1974 (extrait) (video) Steina et Woody Vasulka, Telc, 1974 (extrait) (video)

Présentation :

Fonds Steina et Woody Vasulka. - 1954-2001 (surtout 1969-1995).- 6,48 m. de documents textuels et autres documents.

Notice biographique :

Bohuslav Vasulka (Woody) naît à Brno en Tchécoslovaquie le 20 janvier 1937. En 1960, il s’installe à Prague et en 1965 il émigre à New York. De 1952 à 1956, il étudie la métallurgie et la mécanique à l’école d’ingénierie industrielle de Brno dont il obtient un baccalauréat en 1956. Il est aussi diplômé de la Faculté du cinéma et de la télévision de l’Académie des arts de la scène (Prague, République tchèque). Parallèlement à ses études dans les années 1950, Woody Vasulka écrit de la poésie et tourne des courts métrages. À son arrivée aux États-Unis en 1965, il réalise des documentaires indépendants tout en travaillant comme monteur de films industriels chez Harvey Lloyd Productions (New York, N.Y., États-Unis). L’année suivante, à la demande des architectes Woods et Ramirez, il collabore au développement de films conçus pour dispositifs de projection à écrans multiples, présentés dans le pavillon américain d’Expo 67 à Montréal. En 1968, Woody Vasulka se livre à ses premières expériences avec l’image électronique et met de côté la forme cinématographique au profit de la vidéo.

Steinunn Briem Bjarnadottir (Steina) naît à Reykjavik en Islande le 30 janvier 1940. En 1959, elle s’installe à Prague. Depuis 1953, elle étudie le violon et la théorie musicale et poursuit ses études au Conservatoire de musique d’État (Prague, République tchèque) de 1959 à 1963, puis avec le professeur Theodore Pashkus, d’abord à New York, puis à Paris en 1967.

Steina et Woody Vasulka se rencontrent à Prague en 1960 et se marient en 1964. Entre 1964 et 1973, ils vivent à New York et déménagent cette même année à Buffalo puis à Santa Fe en 1980.

Au début des années 1970, leur travail avec la vidéo se rapproche du documentaire direct. Entre 1969 et 1971, par le truchement de l’unité de production mobile Portapak, Steina et Woody Vasulka accumulent des segments vidéo documentant les concerts et performances auxquels ils assistent dans les lieux liés à la contre-culture musicale et théâtrale de New York (Automation House, WBAI Free Music Store, Filmore East, etc.). Répondant au besoin, manifesté par les artistes, d’un lieu de production et de diffusion pour l’art électronique, ils inaugurent The Electronic Kitchen, plus tard, The Kitchen (New York, N.Y., États-Unis), avec Andrea Manick en 1971, dans ce qui fut la cuisine du Mercer Art Center (New York, N.Y., États-Unis). The Kitchen permet d’abord aux artistes travaillant avec la vidéo puis aux musiciens, danseurs et performeurs évoluant en marge des grandes institutions, de produire leur travail et de le présenter dans un cadre qui favorise la discussion et l’expérimentation. Steina et Woody Vasulka dirigent The Kitchen jusqu’en 1973. À la même période, ils commencent à expérimenter avec des appareils (modulateurs, synthétiseurs vidéo, incrustateurs, séquenceurs) qui leur permettent d’isoler les éléments d’un vocabulaire et de constituer une syntaxe du montage propre à l’image électronique.

À la suite de leur déménagement à Buffalo en 1973, ils sont invités à développer le laboratoire de production du Center for Media Study, State University of New York (Buffalo, N.Y., États-Unis), lieu de recherche consacré à la théorie des médias créé par Gerald O’Grady. Woody Vasulka y devient professeur associé en 1974 et Steina, en 1976. Tous deux y enseignent jusqu’en 1979. Bien qu’ils travaillent ponctuellement en collaboration, dès 1975, leurs démarches commencent à se distinguer.

Entre 1975 et 1977, Steina se consacre principalement à l’élaboration de la série Machine Vision, une recherche formelle sur la médiation de l’espace par la technologie qui comporte des vidéogrammes et des installations. Elle conçoit également des dispositifs de rétroaction pour faire se répercuter l’onde sonore sur le signal vidéo et inversement. Par le truchement d’une série d’essais vidéo didactiques, Woody Vasulka poursuit le travail d’analyse de l’image électronique amorcé au début des années 1970. En 1976, Steina est bénéficiaire d’une bourse de recherche Guggenheim. En 1977, Steina et Woody Vasulka produisent une série de programmations télévisuelles au WNED-Channel 17 (Buffalo, N.Y., États-Unis), où ils exposent le fruit des expérimentations menées depuis le début des années 1970 avec l’image électronique.

Entre 1976 et 1980, Woody Vasulka et Jeffrey Schier construisent le Vasulka Imaging System ou Digital Image Articulator, l’un des premiers appareils permettant de générer des images à base d’algorithmes de programmation et de les reconvertir en signaux analogiques. En 1979, Woody Vasulka reçoit une bourse de recherche Guggenheim. À partir des années 1980, plusieurs expositions monographiques de Steina et Woody Vasulka sont présentées par des musées et des centres d’art aux États-Unis, en France, en Italie ainsi qu’au Japon, et leurs vidéogrammes prennent l’affiche lors de programmations dans le cadre de festivals dédiés aux arts médiatiques à l’échelle internationale. Au cours de cette période, Steina réalise une série d’installations vidéo à écrans multiples ayant comme matériau visuel des éléments du paysage du Nouveau-Mexique et de l’Islande.

En 1986, avec la collaboration de Joan LaBarbara, compositeur et interprète vocale, elle crée également un corpus d’œuvres mettant de l’avant l’interface son/image. Dans les performances des années 1990, Steina exploite les applications du protocole MIDI, ce qui lui permet de manipuler en temps réel une banque d’images stockées sur vidéodisque. À la même période, Woody Vasulka amorce la conception d’un corpus d’installations utilisant la robotique et les composantes interactives. En 1992, Steina et Woody Vasulka reçoivent conjointement le Maya Deren Award, un prix attribué par le American Film Institute (Los Angeles, Calif., États-Unis) pour récompenser la contribution d’artistes œuvrant au développement et au renouvellement du cinéma et de la vidéo. Cette même année, à la demande de Peter Weibel, Steina et Woody Vasulka organisent Eigenwelt der Apparatewelt : Pioniere der Elektronischen Kunst = Pioneers of Electronic Art, exposition consacrée aux pionniers de l’art électronique dans le cadre d’Ars Electronica 92 à Linz, en Autriche.

En 1995, le ZKM/Zentrum für Kunst und Medientechnologie (Karlsruhe, Allemagne), leur remet le Siemens Media Art Prize. Entre 1996 et 1998, Steina poursuit ses recherches sur les interfaces son/image et agit à titre de co-directrice du Netherlands Musical Research Center du Studio for Electro-Instrumental Music (STEIM) (Amsterdam, Pays-Bas). En 1998, Woody et Steina reçoivent un doctorat honorifique du San Francisco Art Institute (San Francisco, Calif., États-Unis) et un prix soulignant leurs accomplissements exceptionnels dans le domaine des arts médiatiques offert par la National Association of Media and Culture (San Francisco, Calif., États-Unis). En 1999, ils organisent des ateliers intitulés Techne and Eros: Human Sensory Space and the Machine à Santa Fe et fondent le Arts and Science Laboratory (Santa Fe, N.M., États-Unis) avec David Dunn, compositeur, et James Crutchfield, physicien.

Références bibliographiques :

« Chronologie biographique » in Steina et Woody Vasulka : de la vidéo instrumentale, Montréal : fondation Daniel Langlois pour l'art, la science et la technologie, aussi en anglais sous le titre « Biographical chronology », [Référence du : 26 juillet 2002] :
http://www.fondation-langlois.org/f/collection/vasulka/archives/chrono.html

Steina and Woody Vasulka : machine media, San Francisco, San Francisco Museum of Modern Art, 1996, 80 p.

Eizykman, Claudine, Vasulka, Steina, Vasulka, Woody, Steina et Woody Vasulka, vidéastes : 1969-1984 : 15 années d'images électroniques, analogiques et numériques, deuxième édition revue et corrigée, Paris, CINE-MBXA/CINEDOC, 1984, 69 p.

Vasulka : Steina : Machine vision : Woody : descriptions, Buffalo, Albright-Knox Art Gallery, 1978, 63 p.

Electronic Arts Intermix, New York, Electronic Arts Intermix, [Référence du : 17 avril 2003] http://www.eai.org/eai/.

Portée et contenu :

Le fonds met en relief la contribution de Steina et Woody Vasulka à la définition d’un vocabulaire plastique propre à l’image électronique ainsi que leur rôle de défricheurs dans le champ de la vidéo assistée par ordinateur.

Parallèlement à la documentation de la genèse des projets que Steina et Woody Vasulka entreprennent depuis 1969, le fonds témoigne du rayonnement de leur pratique, principalement aux États-Unis, en Europe et en Asie entre 1971 et 1999. Le fonds rend également compte de leur implication dans les communautés émergentes de vidéastes au cours des années 1970 avec, entre autres, la création du centre The Kitchen qui agit comme plate-forme de rencontre pour les représentants de cette génération d’artistes. Enfin, le fonds expose les différents récits autour desquels se définit l’art vidéo à ses débuts, par le truchement de nouveaux instruments générateurs d’images électroniques ainsi que sous la forme d’une réflexion théorique sur la télévision et les médias.

Le fonds se compose principalement de documents textuels témoignant de la réalisation de chacune des installations ou des vidéogrammes de Steina et Woody Vasulka ainsi que de documents ayant trait aux présentations monographiques de leur travail et des expositions collectives, conférences et festivals auxquels ils participent. Il comprend une compilation sous-maîtresse de tous les vidéogrammes et documentaires vidéo distribués, des dossiers afférents à chacun des projets, des communiqués et communiqués de presse, des cartons d’invitation, des programmes, des catalogues et des revues de presse d’événements. Il renferme également de la documentation de provenance diverse sur les instruments qu’ils conçoivent en collaboration avec des scientifiques et qu’ils emploient pour produire une gamme d’effets plastiques avec l’image électronique. Ces documents se trouvent principalement dans les séries intitulées Digital Image Articulator et Eigenwelt der Apparatewelt: Pionere der Elektronischen Kunst = Pioneers of Electronic Art. Enfin, le fonds contient divers documents liés de façon générale, aux activités professionnelles, artistiques et à la vie personnelle de Steina et Woody Vasulka tels que de la correspondance avec les organismes diffuseurs ou les organismes de subvention, des documents relatifs à leurs activités d’enseignement et des photographies prises à différentes périodes de leur vie.

Le fonds se subdivise en 14 séries : Monobandes et installations; Événements, diffuseurs et distributeurs; Demandes de subvention; Activités d'enseignement et autres activités; Correspondance générale; Revue de presse; Entretiens; Documents photographiques; The Kitchen; Eigenwelt der Apparatewelt; Documents et manuscrits publiés; Manuels d'utilisation des appareils et des logiciels; Artistes et collaborateurs; Digital Image Articulator et Multi-Keyer.

Historique de la conservation :

Le fonds Steina et Woody Vasulka a été acquis le 5 mai 2000.

Notes :

Titre propre.— Documents en anglais, en allemand, en français, en italien, en tchèque, en espagnol, en finnois et en islandais.— Certaines restrictions à la consultation s’appliquent.— La reproduction, la publication et l’utilisation des documents d’archives sont assujetties aux directives adoptées par le CR+D en matière de protection de la propriété intellectuelle et de la vie privée.— Les bandes magnétiques des entretiens, les chutes vidéo et autres matériaux vidéo non-distribués et non-répertoriés dans le présent instrument de recherche sont conservées par les Vasulka à leur résidence de Santa Fe.

Le traitement intellectuel et matériel s’est effectué entre 2000 et 2003. Responsables du traitement : Vincent Bonin et Andréane Leclerc. Contribution au traitement : Cynthia Couture, Julie Desautels, Catherine Mussely. Vincent Bonin a conçu et développé les instruments de recherche.

Vincent Bonin © 2003 FDL